Mission de terrain Réserve Naturelle des îles Habibas

Auteurs : Vincent Mouret

Année : 2008

Ile : Habibas

Pays : Algérie

Cette mission avait pour objectifs, l’actualisation des connaissances des données concernant la faune et la flore des îles Habibas et de l’ile Plane, notamment celles relatives aux populations d’oiseaux, de reptiles, ainsi que celles qui concernent le patrimoine botanique des ces îles. Ces prospections avaient aussi pour but, d’expliciter les conditions écologiques et d’évaluer l’impact de
l’homme sur ces écosystèmes. Les îles Habibas ont révélé la présence d’importantes population d’oiseaux
(goéland d’audouin et goéland leucophées), les ardeidés (aigrette garzette ), les rapaces (balbuzard pêcheur, faucon pèlerin et faucon d’Eléonore), les
procellaridae (puffin cendré) et les phalacrocoracides (Cormoran huppé). L’île plane, quand à elle, se distingue par la surabondance des colonies de goélands
leucophées potentiellement perturbatrices des patrimoines faunistique et floristique d’origine.
Les populations herpétofauniques sur îles Habibas sont dominées par les sauriens et la présence d’une seule espèce de serpents ; cette population de lézards est
constituée de deux espèces de geckos (Hemidactylus turcicus et Tarentola mauritanica mauritanica), le seps (Chalcides ocellatus tiligugu) et le lézard à lunettes (Scelarcis perspicillata perspicillata), alors que les serpents sont représentés par la couleuvre Macroprotodon abubakeri. On note également la
présence de Trogonophis wiegmanni) rarement observée sur ces îles. L’île Plane abrite trois espèces de reptiles ; la tarente de Maurétanie, le seps ocellé
et le lézard à lunettes qui serait de loin l’espèce la plus commune. On retiendra l’abondance des rats sur les îles Habibas, et leur présence sur les îlots
de la Petite et la Grande Fourmi, alors qu’ils seraient absents sur l’île plane.
En ce qui concerne la végétation des îles Habibas, on note la présence d’espèces
remarquables ou/et endémiques tel que Cynomorium coccineum sur l’île
principale et le choux des Habibas Brassica spinescens, endémique à l’île. On note
également la présence de Crithmum maritimum, Spergularia pycnorrhiza,
Ephedra altissima et Juncus acutus. Cependant, il sera indispensable de
compléter la cartographie des espèces végétales présentes sur ces îles et
particulièrement sur l’île principale, notamment pour les espèces endémiques
comme Brassica spinescens et spergularia pycnorrhiza.
La végétation de l’île Plane est représentées par deux groupements végétaux se
succédant en fonction de leur degré d’halophilie : le groupement halophile à
Asteriscus maritimus qui regroupe l’association à Crithmum maritimum, et
comporte des espèces comme Frankenia corymbosa, Limonium psilocladon,
Cynomorium coccineum et suaeda vera, et celui des peuplements nitrophiles,
dont la formation végétale est dominée par Lavatera mauritanica,
Mesembryanthemum crystallinum, Mesembryanthemum nodiflorum et
Chenopodium murale.